we are_ fans on sound #4

Blog | 6 avril | Partager

Pour chiller, chanter, danser, rêver dans son bain ou son jardin !

we are_ vous offre le meilleur de la scène française musicale actuelle avec une compilation des dernières découvertes d’Emmanuel Virot – qui organise tous nos jeudis we are_ alive ! De la pop, du rock, de la variété pour s’échapper le temps d’une playlist. Chaque semaine, on vous partage le meilleur de la création musicale française sur notre compte Deezer. Stay tuned !

4 révélations françaises exclusivement féminines.

Suzanne – ALBUM « ToïToi »

Suzane se définit elle-même comme une « conteuse d’histoires vraies sur fond d’électro ». Elle a la jeunesse lucide et libre, les mots et le corps comme moyens d’expression. Électron libre de cette nouvelle scène électro/chanson, Suzane étouffe les évidences et chante ce que nous sommes.

Après avoir gagné le titre de révélation scène de l’année aux Victoires de la Musique rien ne peut arrêter la tornade Suzane. Après avoir été l’artiste la plus programmée lors des festivals en 2019, cette avignonnaise propose son premier album, heureux mélange de sons électros et de chanson réaliste héritée de Piaf ou Frehel. Ses paroles percutantes et frontales qui capturent l’air du temps sont de véritables uppercuts pour les oreilles.

Pomme – ALBUM « Les failles »

Elle ne rentre pas dans les cases mais a pourtant coché celle d’une première reconnaissance : la chanteuse Pomme, avec sa folk-pop épurée et ses textes intimes, reçoit sa première Victoire de la Musique dans la catégorie album révélation de l’année.

 « C’est marrant, j’ai tellement fait cet album pour moi, en essayant de gommer tous ces trucs d’attente du public: je trouve ça trop chouette qu’il plaise aux gens et qu’il soit reconnu par l’institution des Victoires ».

Avec cet album le charme agit rapidement. Les textes de Claire Pommet, frêle silhouette derrière sa guitare, grande fan du poète Paul Éluard et de la chanteuse Barbara – qui se nourrit aussi d’ouvrages féministes ou de BD – ne cachent cette fois rien de ses fêlures, doutes, blessures. Ni de son homosexualité. Elle ne s’offusque pas que ce dernier sujet revienne à longueur d’interview : « Peut-être qu’on doit en passer par là, en parler maintenant, pour que dans cinq ans on n’en parle plus ».

Plus généralement, l’album a un versant thérapie. « Bizarrement, je suis assez pudique avec les gens proches, la famille. Pour moi c’est plus simple de passer par une chanson : si je n’écrivais pas, je péterais un câble ».

A découvrir d’urgence !

Marie-Flore – ALBUM “Braquage »

Elle doit son prénom à une chanson de Joan Baez dont sont fans ses parents. Avec la même intensité qu’une Juliette Armanet ou qu’une Clara Luciani la jeune chanteuse et compositrice s’impose avec une pop élégante irradiée de sonorités anglo-saxonnes. C’est sensuel, mordant et souvent addictif. Le braquage de l’année?

A vous de juger….

Poupie – EP “Poupie”

Vous l’avez peut-être déjà aperçue sur le plateau d’X Factor ou de The Voice : elle, c’est Poupie, pile électrique, phénomène explosif, jeune talent haute en couleurs, du haut de ses 20 ans. On la compare souvent à Angèle, à tort ou à raison. Spotify la repère et l’intègre au coeur de sa playlist New Talent. En pleine préparation de son premier album il faudra suivre le parcours de cette artiste pleine de talent…

2 découvertes anglo-saxonnes

Childish Gambino – ALBUM « 3.15.20 »

Si vous aimez la funk et la soul tintée de psychédélisme cet album est fait pour vous! Près de deux ans après le cinglant « This is America », le rappeur Donald Glover, qui est aussi acteur et réalisateur, publie un quatrième album époustouflant, « 3.15.20 ». Le contenu musical, lui, est détonnant et jouissif. Comme pour le déjà remarquable Awaken, My love !, en 2016, Childish Gambino a fait appel à des collaborateurs réguliers tels que le producteur suédois Ludwig Göransson, compositeur de bandes originales (celle du film Black Panther notamment), le rappeur 21 Savage, et la musicienne Kadhja Bonet, présents tous deux sur le sublime 12.38. DJ Dahi (compositeur pour Drake ou Kendrick Lamar) coproduit neuf des douze morceaux.

L’artiste a annoncé qu’il mettait un terme à sa carrière après la sortie de cet album. Une raison supplémentaire de ne pas passer à côté….

Jonathan Wilson – ALBUM « Dixie Blur »

Véritable esthète du son plébiscité sur la côte californienne où il s’est installé depuis une quinzaine d’années, le producteur et songwriter Jonathan Wilson est un magicien de l’orchestration et des arrangements. En 2018 le compositeur sortait Rare Birds, un bijou de pop folk californienne contemporaine acclamé par la critique. Toujours en mouvement, le multi instrumentiste a quitté son studio de Los Angeles pour Nashville et ainsi retrouver les atmosphères bluegrass et gospel de son enfance en Caroline du Nord. Un retour aux sources audible sur les quatorze ballades émouvantes de Dixie Blur. Pour ce nouvel album, Jonathan Wilson a changé de méthode, préférant l’écriture collective et spontanée aux longues séances de production et d’over-dub. Une recherche de la simplicité au service de l’émotion et de la musicalité pour cet album intime et un brin nostalgique.

ALBUM CULTE DE LA SEMAINE

Stan Getz Joao Gilberto ALBUM « Getz/Gilberto »

Un des albums de jazz les plus vendus de tous les temps, sans parler d’un des plus grands moments que la bossa nova ait connu ! La rencontre de 3 génies (Stan Getz, Joao Gilberto et Antonio Carlos Jobim) qui fait des étincelles au point d’établir à tout jamais la bossa dans le paysage du jazz. Sans parler de la voix d’Astrud que l’on découvre ici pour la première fois. Et bien sûr la naissance d’un hit intemporel « The Girl From Ipanema ». Bref un chef d’oeuvre absolu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *