we are_ book clubbing #6

Blog | 8 avril | Partager

A quoi ressemblera le monde de demain ? Des écrivains visionnaires mettent en garde leurs lecteurs contre des dérives inquiétantes.

1984 – George Orwell (1949)

“De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d’en face. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston. Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était la patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.”

Référence du roman d’anticipation et de la dystopie, 1984 crée un univers inspiré du système soviétique, du nazisme, du fascisme et du stalinisme pour faire une parabole du despotisme qui aurait pu naître du XXe siècle. Ce conte philosophique décrit les mécanismes politiques et psychologiques du totalitarisme, mais le fameux “Big Brother is watching you” met aussi en garde contre les dérives du monde technologique moderne. Destruction de la langue, altération de la logique, propagande…cet ouvrage prophétique s’avère, au fil des pages, encore terriblement d’actualité. 

The Private Eye – Brian K. Vaughan / Marcos Martin / Muntsa Vicente (2017)

Le Cloud a implosé, et avec lui tous les secrets les plus précieux de l’humanité, des trafics les plus illicites aux photos de voyage du citoyen lambda, se sont retrouvés à la portée de tous. Désormais, nous évoluons masqués, seul moyen de protéger ce qu’il reste de notre intimité.
Bienvenue dans une société post-Internet.

Le meilleur des mondes – Aldous Huxley (1932)

Bienvenue au Centre d’Incubation et de Conditionnement de Londres-Central. À gauche, les couveuses où l’homme moderne, artificiellement fécondé, attend de rejoindre une société parfaite. À droite : la salle de conditionnement où chaque enfant subit les stimuli qui plus tard feront son bonheur. Tel fœtus sera Alpha – l’élite – tel autre Epsilon – caste inférieure. Miracle technologique : ici commence un monde parfait, biologiquement programmé pour la stabilité éternelle…

Dans ce roman, Aldous Huxley dépeint une société eugéniste où la natalité serait sous le contrôle des scientifiques. Le Soma, une drogue bienfaisante, permet d’être éternellement heureux. Une « dictature parfaite » qui fait froid dans le dos.

La Servante écarlate – Margaret Atwood (1985)

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, Defred, servante écarlate, songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.

La Servante écarlate est devenu un classique de la littérature anglophone. Ce roman, qui n’est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. 

W ou le Souvenir d’enfance – Georges Perec (1975)

“Il y a deux mondes, celui des Maîtres et celui des esclaves. Les Maîtres sont inaccessibles et les esclaves s’entre-déchirent. Mais même cela, l’Athlète W ne le sait pas.”

Il y a dans ce livre deux textes simplement alternés ; il pourrait presque sembler qu’ils n’ont rien en commun, mais ils sont pourtant inextricablement liés. L’un de ces textes appartient à l’imaginaire : c’est un roman d’aventures, la reconstitution, arbitraire mais minutieuse, d’un fantasme enfantin évoquant une cité régie par l’idéal olympique. L’autre texte est une autobiographie : le récit fragmentaire d’une vie d’enfant pendant la guerre, un récit pauvre d’exploits et de souvenirs…
Un livre qui mélange utopie et dystopie à lire sans hésitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *