Mahir Guven, l’écrivain qui fait bouger les lignes

Blog | 20 avril | Partager

Fils de réfugiés, l’écrivain et éditeur français Mahir Guven est un authentique self-made-man. Après un bac d’économie, il entreprend des études de gestion et de droit à la Sorbonne qu’il finance grâce à divers petits boulots : ramasseur de muguet, laveur de carreaux, téléconseiller, vendeur à la Fnac…  Il intègre finalement un grand cabinet de conseil comme auditeur et consultant financier.

En 2013, Mahir Guven participe au Tour de Fête de la 100e édition du Tour de France cycliste et parcourt à vélo les 3 400 km un jour avant les pros.

Il entame l’année suivante son épopée culturelle, en lançant le journal Le 1 avec Éric Fottorino, Natalie Thiriez et Laurent Greilsamer. Il en devient rapidement directeur exécutif et installe définitivement le journal dans le paysage médiatique français : Le 1 compte plus de 20 000 abonnés et 35 000 acheteurs par semaine.
Véritable disrupteur de la presse écrite, Le 1 traite l’actualité à travers les regards d’écrivains, chercheurs, philosophes ou anthropologues, mais aussi d’artistes, poètes, illustrateurs et d’experts, afin que l’opinion s’enrichisse de cette pluralité d’idées originales.

En 2017, Mahir Guven publie son premier roman, Grand frère, chaudement salué par la critique (Le Figaro, L’Express, Paris Match, France TV-Culture box…).

Ce roman psychologique raconte l’histoire de deux frères d’une trentaine d’années ayant grandi en banlieue parisienne. Le plus jeune disparaît un jour sans donner de nouvelles, et tout porte à croire qu’il est parti en Syrie. Un soir, trois ans après sa disparition, l’aîné pense l’apercevoir descendre d’un bus, et se demande s’il est vraiment rentré…et surtout pourquoi.

La thématique brûlante, mais également le rythme du récit et le style fidèle au langage de la jeunesse des quartiers populaires, font de ce roman une œuvre singulière. Grand frère remporte de nombreux prix parmi lesquels le Goncourt du premier roman.

En 2018, Mahir Guven quitte l’hebdomadaire Le 1 pour se consacrer à de nouveaux projets, et devient directeur littéraire des éditions JC Lattès.
Il lance le mois dernier (mars 2020) un nouveau label d’édition, La Grenade, dédié aux nouvelles voix et aux premiers romans. La Grenade promet de porter les voix de la jeunesse, de mettre en lumière les thèmes contemporains, de libérer la parole et d’apporter un éclairage inédit sur les événements récents.

Architecte de la culture française de demain, Mahir Guven est un écrivain à suivre avec we are_, et un entrepreneur dont s’inspirer au quotidien… Et vous, quand écrivez-vous votre premier livre ?

Par Marion Gestas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *