« Café Joyeux » servi avec le coeur

Blog | 4 mai | Partager

Café Joyeux, est un café-restaurant dont les vingt serveurs et cuisiniers sont porteurs d’un handicap mental ou d’un trouble cognitif (trisomie 21, autisme). Ils sont encadrés par trois managers. Son fondateur, Yann Bucaille Lanrezac est un entrepreneur passionné qui veut transmettre la joie de la rencontre.

Yann Bucaille Lanrezac à fondé de l’association Émeraude Voile Solidaire en 2012. A bord d’un catamaran (Ephata) d’une capacité d’accueil de 30 personnes (dont des fauteuils roulants). Il a réalisé plus de 450 sorties avec des prisonniers, des malades, des prostitués, des exclus, des gens de la rue… Au total, 6 500 personnes ont été embarquées.

Il y a quatre ans, à la fin d’une navigation, Théo, un jeune autiste, lui lance : « Belle sortie, merci cap’taine, t’as pas un métier pour moi ? » il est resté sans voix… « Oui, je suis handicapé mais je peux être utile et je veux travailler » a-t-il ajouté. Yann Bucaille Lanrezac à réfléchi et a planché pendant deux ans sur le concept du café « Joyeux ».

Yann a rencontré Jean Vanier qui l’a encouragé dans ce projet en lui délivrant un message très fort : « Je suis persuadé que la rencontre va faire descendre les murs ». Face à la différence, il faut oser la rencontre. Nous sommes encerclés par la loi du plus fort, du plus beau. Les personnes fragiles, différentes, handicapées, plus faibles aux yeux de ces critères ont un message très important à faire passer : ils peuvent être performants autrement, en prenant le temps. Et ça donne plus de goût, plus de saveur. En même temps, ils sont plus proches de l’essentiel, ça nous émerveille de les voir : ils ont une telle joie à sentir qu’ils ont une place, qu’ils peuvent être utiles. Aujourd’hui, le chômage crée de l’exclusion, et les handicapés sont deux à trois fois plus exclus du monde du travail.

Café Joyeux aide à redonner confiance et dignité à des personnes porteuses de handicap mental ou cognitif en leur offrant un travail en milieu ordinaire.

we are_  est très particulièrement attaché à cette mission : « On devient fort quand on accepte sa vulnérabilité ». Vous pouvez déguster le Café Joyeux dans notre espace bar/restaurant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *