Alexandre Duyck, conteur d’Histoire

Blog | 11 mai | Partager

Alexandre Duyck parcourt le globe à la rencontre des aventuriers du monde moderne et à la découverte de leurs histoires individuelles, qui façonnent la grande Histoire du genre humain. 

Alexandre Duyck est un journaliste et écrivain français, né à Lyon en 1969. Il fait ses études à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble puis à l’Ecole supérieure de journalisme de Lille.
Il intègre la rédaction du Journal du Dimanche en tant que reporter au service Sports en 1995, puis au service France, et devient enfin Grand reporter et chef-adjoint du service International. Dès lors, Alexandre Duyck ne cesse de sillonner le monde pour y raconter les élections, les guerres et les révolutions qui forgent l’Histoire. Il se rend aussi bien en Irak, à Gaza, en Afrique du Sud, en Argentine qu’aux Etats-Unis, en Israël, en Turquie ou à Hong Kong. Il couvre entre autres les événements du Printemps arabe en Tunisie et en Egypte.

Depuis 2015, Alexandre Duyck travaille comme journaliste indépendant. Très présent dans la presse, il collabore notamment avec Marie-Claire, l’Obs, GQ, Causette et Le Monde.
En 2016, GQ publie l’article « Tu fais une putain de cible, couche-toi ! » . Après une semaine passée à Djibouti dans la Corne de l’Afrique, Alexandre Duyck raconte le quotidien des troupes d’élite de l’armée française qui se préparent à affronter les djihadistes en Irak ou en Syrie, multiplient les missions en conditions réelles et forment même les Marines américains.

Son travail de reporter l’entraîne à la rencontre des hommes du monde entier. Il réalise plusieurs reportages et enquêtes à la télévision pour l’émission L’Effet Papillon de Canal+ et pour les émissions VoxPop et L’Invitation au Voyage d’Arte.
Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages, d’enquêtes politiques et de biographies d’aventuriers. Il fait le portrait du célèbre homme d’Église, soldat et explorateur Charles de Foucauld dans Charles de Foucauld explorateur (2016) et celui de la plus grande alpiniste française, disparue en 1998 lors de l’ascension d’un sommet de plus de 8000 mètres, dans Chantal Mauduit (Elle grimpait sur les nuages) (2016).

Augustin, paru en 2018 aux éditions JC Lattès, est son premier roman. Celui-ci cristallise son expérience des guerres, des hommes, des instants heureux et moins heureux de la vie, lui permettant de raconter l’histoire du dernier soldat mort au combat de la Première Guerre mondiale. La vie d’Augustin Trébuchon est un morceau d’Histoire, qu’on a à cœur de lire pour ne pas oublier.

Alexandre Duyck fait aujourd’hui profiter de son expérience les étudiants de plusieurs écoles de journalisme françaises. Sa mission de formateur consiste aussi en des interventions de sensibilisation au fonctionnement des médias et des fake news sur Internet.

Journaliste, auteur, reporter et enseignant, Alexandre Duyck est avant tout un explorateur moderne. Partant à la rencontre de nos alter ego du bout du monde, son témoignage nous permet de découvrir ce patrimoine universel qui est le nôtre, d’enrichir notre culture et d’élargir nos horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *