Sébastien Spitzer, l’écrivain du vrai

Blog | 29 mai | Partager

Sébastien Spitzer brosse des portraits, mène des enquêtes et dévoile
des intrigues plus marquantes que si elles sortaient d’un imaginaire
formidable, repoussant les limites de nos propres possibles.


Le journaliste et écrivain français Sébastien Spitzer naît à Paris en 1970. Il étudie à Science Po Paris et devient journaliste à vingt ans, écrivant ses premiers papiers sur le Congo, le Rwanda et l’Ouganda pour Jeune Afrique. Plus tard, il collabore avec Marianne et Rolling Stones. Rêvant d’ailleurs et d’aventure, il se fait Grand Reporter pour Canal +, M6 et TF1 et réalise plusieurs enquêtes sur les États-Unis et l’Amérique Latine, le Proche et le Moyen-Orient.

Sébastien Spitzer est l’auteur d’Ennemis intimes, les Bush, le Brut et Téhéran, publié en 2006 aux éditions Privé. Il retrace l’histoire de la relation entre le gouvernement Bush et la République islamique d’Iran, premier sponsor du terrorisme islamiste mais partenaire stratégique dans la course au pétrole.
L’année suivante, l’écrivain brosse le portrait de Jean-Louis Bruguière et de sa traque acharnée des terroristes dans Raisons d’Etat, Contre-enquête sur le juge Bruguière, publié en 2007. En vingt-cinq ans, le juge d’instruction fait de nombreuses victimes collatérales au nom du peuple français.


Après un quart de siècle passé à découvrir le monde et à se confronter aux conflits internationaux, Sébastien Spitzer écrit son premier roman, rêve qu’il poursuit depuis sa prime jeunesse. Il s’enferme trois ans dans le Mémorial de la Shoah où il se documente, à l’aide d’archivistes, sur l’histoire étonnante de Magda Goebbels, épouse du ministre de la propagande nazie.
Ces rêves qu’on piétine, publié en 2017 aux éditions de l’Observatoire, retrace l’incroyable histoire de la femme la plus puissante du IIIe Reich, qui atteint les sommets du pouvoir en sacrifiant ses plus proches parents. Il est traduit dans plusieurs langues et remporte une quinzaine de prix littéraires dont le prestigieux prix Stanislas et le Prix Roblès, qui récompensent le meilleur premier roman de l’année.


Le dernier roman de l’écrivain paraît chez Albin Michel l’an dernier (2019).
Le cœur battant du monde nous emmène dans l’Angleterre des années 1860, empire tout-puissant alimenté par l’argent et la soif de pouvoir, brisant les hommes et l’espoir de jours meilleurs. Tandis que Karl Marx théorise la révolution et la lutte des classes, son fils illégitime prend les armes avec les opprimés d’Irlande.
Ce nouveau portrait vibrant défie la fiction. Il est sélectionné pour le Prix Goncourt et le Prix Interallié.

La même année, Dans les flammes de Notre-Dame et Sauver ou périr dévoilent l’histoire de la mythique cathédrale et le formidable effort déployé par les sapeurs-pompiers de Paris pour la sauver. S’appuyant sur leurs témoignages inédits, Sébastien Spitzer revient sur les attentats de 2015, l’explosion de la rue de Trévise et l’incendie de la rue Erlanger, autres événements dramatiques qui révèlent la menace terroriste pesant sur la France.


Sébastien Spitzer est aujourd’hui rédacteur en chef de la maison de production audiovisuelle Patrick Spica Production, qui réalise chaque année une cinquantaine de reportages et de documentaires pour l’ensemble du paysage audiovisuel français, principalement pour les émissions Reportages (TF1), Capital, Enquêtes Exclusives et Zone Interdite (M6) et Enquêtes d’Action.

Faisant sans cesse la lumière sur des hommes et des évènements formidables, Sébastien Spitzer nous fait découvrir l’incroyable réalité de notre monde, qui n’a rien à envier aux fictions de tous les mondes imaginaires qui soient. 


Marion Gestas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *