Mr One Teas, l’artiste iconic du plafond de we are_

Blog | 25 juin | Partager

Mr One Teas développe son apprentissage artistique au travers de voyages, de rencontres et d’échanges en laissant sa trace dans les rues de grandes villes internationales. Tout à la fois graffeur, peintre, photographe et sculpteur, il varie techniques et supports afin de sensibiliser un public averti aux dérives des réseaux sociaux, de la malbouffe et de l’obsolescence programmée.

Son œuvre hétéroclite est criblée de références aux figures marquantes de la pop culture. Il s’empare des symboles et détourne les logos publicitaires pour interroger notre époque et la société de consommation qui la caractérise, comme dans le fameux « wack Donal’s project » qui l’a fait connaître.

Mais ce qui caractérise le mieux sa démarche artistique, c’est le « Recycl’Art » :
Mr One Teas donne une autre vie aux matériaux et objets de consommation obsolètes. L’importance du support est primordiale. « Nous ne sommes rien sans histoire » : ces objets et matières font partis intégrantes de notre évolution, puis ils passent de mode et tombent dans l’oubli. Pour dénoncer une surconsommation généralisée, il les récupère et les transforme afin de faire passer ses messages.
Il a exposé ses œuvres responsables au « Reality Show 2.0 » de l’an dernier (2019) à l’Espace Lympia du port de Nice.

Si l’œuvre de Mr One Teas dresse un constat désolant d’une société du paraître, où l’individu s’uniformise et la communauté s’étiole, l’artiste cherche à provoquer le partage et l’ouverture vers les autres.

En 2016, il rassemble et colle 689 portraits en noir et blanc, photographiés dans la rue, sur la façade du Ni-Box de Monaco. L’exposition monumentale de photographies fait partie de l’« Inside out Project ».
Le 25 mars 2020, il graffe sur la façade du Casino du Monte Carlo la devise du mouvement #strongtogether pour mettre l’entraide à l’honneur.

Lanceur d’alerte humaniste, Mr One Teas est à suivre sur les réseaux.
Lien Facebook @Mr_OneTeas
Lien Instagram @mroneteas 

Par Marion Gestas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *