We Are

Les Femmes de nos vies

Connaissez-vous bien la team we are_?

Redécouvrez l’équipe we are_ ainsi que leur sélection de femmes inspirantes et laissez-vous vous inspirer par ces personnalités impactantes.

Saoirse Ronan : Plus d’excuse pour faire la faute, son nom se prononce « seur-cha ». Cette actrice irlando-américaine de 26 ans est ma sélection en ce 8 mars. Nominée à un Oscar à seulement 13 ans, cette jeune femme au sommet de sa carrière a su rester fidèle à sa personnalité décalée et engagée. Je n’aurais pas pu imaginer meilleure interprète pour Jo March, célèbre personnage de Little Women, mon roman préféré. C’est donc en regardant Little Women (sur myCanal) suivi de Lady Bird (sur Netflix) et the Grand Budapest Hotel (sur Disney+) que je célèbrerai son charisme, sa fraîcheur et la profondeur qu’elle apporte à chacun des personnages qu’elle incarne. La soirée sera longue, on annule mardi Eric ? (Victoria Waldisberg)

Dawn Staley : née le 4 mai 1970 à Philadelphie, est une joueuse et entraineur américaine de basket-ball. Elle possède l’un des plus beaux palmarès du basket-ball féminin avec trois titres aux Jeux Olympiques.​Plusieurs fois championne nationale avec son équipe, elle devient la première personne, hommes et femmes confondus, à également gagner le titre comme coach quelques années plus tard. ​Leader sur le terrain, comme en dehors, elle mène des luttes féministes et anti raciales fortes s’appuyant sur son parcours et les difficultés qu’elle a pu rencontrer en tant que femme athlète afro américaine. ​Une des répliques qu’elle utilise et que j’affectionne « What is delayed is not denied ». Malgré les échecs et les difficultés, rien n’est jamais établi. (Fabrice Jeantet)

Grand amateur de musique black, je suis évidemment un grand fan d’Alicia Keys. Grand nom du show biz avec des tubes tels que If I Ain’t Got You ou bien Fallin’, elle s’est aussi révélée dans un registre plus intimiste et toujours aussi riche musicalement. Mes coups de cœur sont les titres Holy War et She Don’t Really Care/1 Luv. En plus d’être une grande auteur, compositrice, interprète, Alicia est engagée dans plusieurs causes, notamment celle des enfants défavorisées avec son association Keep a Child Alive(Alban Richer)

Pour ma part Caroline Receveur est une femme inspirante. Au delà de sa partie « télé réalité », cette jeune femme a su créer son parcours sous le feu des projecteurs tout en restant elle-même. Elle ne prétend pas être une Gabrielle Chanel, mais en la suivant sur les réseaux sociaux depuis quelques années, j’ai pu constater que cette femme gère plusieurs entreprises (Osée, Recc Paris et Wondertea) en plus de ses collaborations (avec l’Oréal, Clinique,…) et de sa vie de famille. Elle représente pour moi une femme forte, dans l’air du temps, avec énormément de confiance. (Marie Dumont) 

Alix D. Reynis – L’art de vivre à la française, où luxe, artisanat et élégance ne font qu’un. ​Après de nombreuses années dans le notariat, Alix choisit de lancer sa marque éponyme en 2011 et se donne pour mission de créer des objets beaux, mais aussi utiles, qui puissent se transmettre de génération en génération. Autodidacte, cette amoureuse du geste traduit la beauté des détails qui l’entourent et déniche ici et là les trésors de l’Histoire.​ Femme inspirante, Alix D. Reynis perpétue des savoir-faire et défend l’authenticité du travail d’artisan en choisissant les matières les plus nobles. Une incroyable reconversion & un parcours inventif et talentueux ! (Anne-Sophie Wiplier)

Marguerite Yourcenar, première femme élue à l’Académie Française, qui n’a pas choisi de pseudonyme féminin pour établir sa réputation. Inspirante, probablement car j’ai un penchant pour la littérature…. mais surtout par la profondeur de son écriture, la beauté de sa plume et sa précision, tant psychologique qu’historique. Si je devais choisir un roman, ce serait incontestablement « Mémoires d’Hadrien ». Un roman dans lequel elle prend le rôle d’un homme, Empereur, qui retrace l’intégralité de sa vie sur fond de géopolitique. (Elsa Forin)

Agnès b. (Agnès Troublé), difficile de résumer l’itinéraire de la styliste, chef d’entreprise, galeriste, mécène, photographe, productrice, réalisatrice, mère de famille… Liberté de penser, fidélité à ses valeurs, foi en des combats écologistes et humanitaires d’une cruciale actualité. Elle fait partie du patrimoine mais elle est aussi un exemple pour la jeunesse. Elle a commencé sans diplôme, avec trois bouts de ficelle. Elle avait juste envie de raconter quelque chose, et ça a marché. (Arnaud Battini)

Françoise Sagan. Récompensée à dix-huit ans seulement pour son premier ouvrage « Bonjour Tristesse », son roman m’accompagne toujours sur ma table de chevet. Je dois dire qu’il est l’un des rares que j’ai terminé sans broncher dans la multitude de lectures qui nous étaient imposées au lycée. Au-delà de son talent d’auteur largement reconnu, Françoise Sagan vivait sa vie comme elle l’entendait. Et là tout de suite plus que jamais, qui ne rêverait pas de faire la fête comme elle savait si bien le faire ? (Madeleine Casabona)

Une vie à 1000km/h : Claire Mérouze est la première femme au monde pilote de chasse du fleuron de l’armée française : le Rafale.​ Fille d’un ancien officier navigateur sur Mirage IV, elle attrape très tôt le virus en suivant son père dans les meetings aériens. Animée d’une volonté hors norme, sportive, ambitieuse, et après une classe préparatoire scientifique, Claire Mérouze intègre l’Ecole de l’air en 2005 et termine major de promotion devant tous les hommes. Après six années de formation intensive, elle est affectée à la Base aérienne 113 de Saint-Dizier en janvier 2012 et commence une formation à l’escadron Rafale 2/92 « Aquitaine » , sur simulateurs, puis à l’Escadron 5/2 Côte d’Or, voltige et vol aux instruments sur Alpha Jet, surnommé « Le Gadget ». ​Major de sa promotion à la Base aérienne 120 Cazaux, en Gironde c’est sous le nom de code de « Sharon » qu’elle obtient dans le ciel de Norvège, ses dernières qualifications sur Rafale. Le capitaine Claire Mérouze est la 12e femme en France à être brevetée pilote de chasse et la première sur Rafale. (Eric Newton)

Céline Dion : avec un tel pouvoir de nous faire danser à toutes nos soirées, c’est certainement pour moi la plus grande voix de la chanson française et la femme qui m’inspire le plus. La preuve en est qu’une soirée commence toujours par « J’irai où tu iras » et se finit « Pour que tu m’aimes encore », on n’y peut rien ! (Amaury Berthe)

Eugénie Brazier encore appelé la Mère Brazier est la chef emblématique des Bouchons Lyonnais. Elle fut la première femme à obtenir 3 étoiles au guide Michelin et ce dans 2 restaurants différents ! La mère Brazier est aussi une femme inspirante car elle a formé, à mes yeux, les deux plus grands chef Français : Paul Bocuse, qui a effectué son apprentissage dès le plus jeune âge avant de travailler avec Fernand Point et Bernard Pacaud (chef de L’Ambroisie, aujourd’hui plus vieux 3 étoiles de Paris). Alors qu’il était orphelin dès son plus jeune âge, il fut pris sous l’aile d’Eugénie Brazier qui lui donna dans son restaurant un schéma presque familial : travail d’équipe, rigueur, apprentissage et amour. (Arthur Jallerat)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

membres

Benoit Cornu

Entrepreneur et nouveau membre we are_, Benoît est co-fondateur de JUSTE, Maison de Talents, cabinet de management de transition et de recrutement dédié aux métiers

Lire la suite »
membres

Ségolène Dugué

Depuis 2006, Ségolène développe les outils de business développement, marketing et communication du cabinet Cohen Amir-Aslani, spécialisé dans le droit des affaires et le contentieux

Lire la suite »